header

Comment rentabiliser la rédaction par IA (Intelligence Artificielle) ?

Maintenant que vous savez comment fonctionne la rédaction IA, je vais tenter de vous expliquer concrètement comment on peut espérer en tirer des bénéfices et donc rentabiliser (très largement) l’investissement qu’elle représente initialement.

Dans cet article je vais vous présenter quelques pistes de monétisations compatibles avec la rédaction par intelligence artificielle, il se peut que vous ayez des méthodes différentes ou des idées supplémentaires, il en existe d’autre en effet. Soyez créatifs !

Le spamdexing ou comment bourriner vos SERP(s)

Je commence par le côté “blackhat” et donc punissable par Google de la création de contenu via IA. Pour vous aider à comprendre, j’ai demandé à GPT-3 de vous définir ce qu’est le “Spamdexing”.

Le terme de spamdexing désigne l'ensemble des techniques utilisées par certains référenceurs pour tenter d'améliorer artificiellement le positionnement de leur site dans les moteurs de recherche en proposant des contenus de mauvaise qualité, voire des contenus tout simplement inexistants.

GPT 3

Dans mon cas, j’utilise cette méthode de la manière suivante :

  • Choix du domaine expiré
  • Choix de la thématique + Analyse des opportunités sur SEMrush
  • Mise en place manuelle de la structure de mes articles (H1, H2, H3)
  • Génération 100% autonome de mon contenu généré par l’intelligence artificielle.
  • Mise en ligne complètement automatisée
  • Maillage interne complètement automatisé
  • Image de l’article complètement automatisé
  • Forçage d’indexation

L’objectif pour moi est de me positionner par le volume d’articles (au moins 100, de préférence légèrement diluée dans le temps) sur de nombreuses requêtes pour :

  • De l’acquisition de leads
  • De la vente de liens positionnés
  • De l’affiliation

Si vous souhaitez expérimenter ce type de stratégie, gardez en tête qu’il s’agit d’une méthode risquée. Certains contenus écrits par GPT-3 ou autre IA sont de très mauvaises qualités et peuvent être détectés et pénalisés par Google.

Si vous voulez aller encore plus loin dans le “blackhat”, vous pouvez cloaker la totalité de vos pages en dupliquant un contenu optimisé pour le marketing pour vos utilisateurs et en ne montrant le contenu généré par l’IA qu’à Google. De cette manière, vous devriez augmenter vos chances de convertir vos utilisateurs en leads, tout en vous positionnant sur le moteur de recherche.

La vente de liens

La vente de lien est sans aucun doute la manière la plus simple de générer du profit avec un site internet. Une méthode bien commune consiste donc à mettre en ligne un site de type blog et à y poser du contenu ayant le potentiel de se positionner dans les résultats de recherches Google. Avec un travail de mise en ligne de contenus réguliers, une bonne optimisation de votre site et des sujets bien choisis, quelques mois après votre site commencera en principe à générer un peu de trafic, vous permettant de vendre vos liens sur les différentes plateformes sans trop de soucis.

Il y a 6 mois, je n’avais pas encore conscience de l’existence de la rédaction via IA. J’ai alors commencé mon process comme je l’ai toujours fait, en contactant mon rédacteur offshore préféré et en lui faisant rédiger plus de 50 contenus sur des sujets différents pour environ 10 € l’article de 1000 mots, soit 500 € pour le lancement de deux sites niveau contenu.

Aujourd’hui, pour produire 50 000 mots de contenu en assistant l’IA, cela me coute un peu moins de 40 €. Et le comble, c’est que le contenu est honnêtement de meilleure qualité dans la majeure partie des cas.

Dans un objectif de vente de lien, vous pouvez utiliser la génération de contenu ou vous accompagnez l’IA (ce que je vous recommande).  Ou alors vous pouvez utiliser la technique du spamdexing expliqué brièvement plus haut si vous voulez en faire le minimum en ayant bien conscience que ce type de process risque de ne pas tenir la route sur la durée.

Un lien déjà sur un mot clé déjà positionné peut se vendre facilement une quarantaine d’euros sur certaines thématiques. En supposant qu’il vous faille 30 € pour générer 50 gros articles en relativement peu de temps, on peut imaginer réussir à rentabiliser un site relativement rapidement.

La construction de PBN semi-automatiques

PBN signifie “Private Blog Network”. Pour vous la faire rapidement, il s’agit d’un écosystème de sites tous indépendants les uns des autres, créé dans le but de positionner un ou plusieurs sites.

Imaginez : Je me prends d’une vraie passion pour les frigos, c’est décidé, il faut absolument que devienne le Roi du frigidaire en France. Il me faut absolument un PBN dédié aux frigos pour plusieurs raisons :

  • Contrôler mes liens : acheter ses liens, c’est bien, être propriétaire des sites qui link c’est mieux.
  • Contrôler le contenu : Avoir un PBN c’est également contrôler le contenu de vos sites et vous assurez que ces derniers se positionnent sur des mots clés intéressants !
  • S’auto-concurrencer : Si vous voulez être le roi du pétrole, il vous faut le top 10 des SERPs, pas uniquement le top 1.

Voici concrètement comment je m’y prendrai (approximativement) :

Exemple PBN sur les Frigos

C’est bien dégueulasse comme image et un peu incompréhensible, c’est pourquoi je vais essayer de vous expliquer mon chemin de pensée et de vous détailler un peu tout ça.

En gros les blogs du bas sont crados, c’est blackhat, c’est violent, c’est de l’expi qu’on achète et on lui fait bouffer du frigo bien dégueulasse. Idéalement, on en profite pour chopper un peu de lead, on peut potentiellement cloak le contenu pour essayer d’avoir un résultat sémantique pour Google, mais quelque chose de pas trop immonde pour les visiteurs non plus… Quoi qu’il en soit, on n’hésite pas à bien link tous les blogs noirs entre eux (j’en profite pour vous dire que les flèche de mon illustration ne sont pas précises du tout, j’ai fait ce que j’ai pu). On n’hésite pas non plus à faire des gros liens home, pas besoin d’être subtil. Qu’on soit bien d’accord par contre, ces sites-là ne sont pas fait pour link notre moneysite directement… Je ne dis pas que ça ne marcherait pas, je dis que c’est un poil risqué. Donc, on évite ! Pour quand même faire passer le jus à notre moneysite on va faire pointer les liens de nos blogs noirs vers no monopages (Expi & Fresh domain, on test les deux).

Les monopages expi ont un rôle de tampon, le contenu serait rédigé en IA assisté par l’humain histoire d’avoir quelque chose de quali. L’objectif des monopages est de se positionner chacun sur un mot clé qui draine du trafic pour avoir des liens très puissants et que les concurrents n’auront jamais (puisqu’ils sont tous à nous). Je ne l’ai pas mis directement sur le schéma, mais on peut également faire un lien vers le moneysite depuis chaque monopage. Aucune raison de s’en privé !

Pour finir, les blogs verts sont des blogs similaires aux blogs Noirs, seulement ils ont eux du contenu de qualité, généré en IA assisté évidement. Le but est de faire remonter un maximum de jus depuis les blogs noirs et les monopage vers les blogs verts afin qu’ils puissent finir par relier le moneysite.

Voilà, vous avez ici l’exemple de ce à quoi peut ressembler un moneysite thématisé. Attention cependant, je n’aborde pas tous les éléments ici (l’article est déjà assez long, vous verrez) mais il ne faut pas oublier :

  • Il ne faut pas établir une stratégie de cette ampleur pour une niche qui n’en vaut pas le coup.
  • Dans le cas d’une utilisation de réseau de site, je vous recommande de cloaker vos liens afin de cacher autant que possible votre réseau à vos concurrents et surtout de commencer par travailler votre profil de lien bien diversifier et en diluant votre % d’ancre au maximum avant de vous lancer dans la mise en place d’un tel outil.
  • Un tel réseau demande beaucoup de ressources pour être entretenu et monitoré correctement (temps et argent).
  • L’entretien d’un PBN nécessite de nouveaux liens sur tous les sites le plus régulièrement possible et du nouveau contenu lui aussi très fréquent.
  • Des problématiques d’hébergement interviennent également. Il vous faudra passer par des hébergeurs différents (Ne pas tout mettre sur 02switch même si les IP sont différents par exemple).
  • Les CMS, eux aussi, doivent idéalement être variés, WordPress c’est chouette, mais bon… Diversifiez-vous !

Le contenu informationnel sur vos "Money sites"

Maintenant que nous avons vu comment utiliser l’IA pour faire du SEO blackhat et de la vente de lien plutôt “facilement”, nous pouvons nous intéresser à l’une des parties les plus propres de l’utilisation du contenu, à condition bien sûr d’assister vous-même l’Intelligence Artificielle lors de votre rédaction comme je vous l’explique au début de cet article.

Pour illustrer mon propos, je vais alimenter la partie blog de mon “money site” qui a bien plu à tata Isa : le MFA dédié à la vente de Frigo en affiliation.

Pour ce faire, direction SEMrush ou j’utilise le “Keyword Magic Tool” en tapant simplement le mot clé “Frigo”, ensuite je classe les mots clés par ordre de difficulté, des moins durs au plus difficile. Les mots clés compliqués ne m’intéressent pas pour le moment, voila le résultat :

Mots clés frigo

Je ne vous mets ici qu’une partie infime des résultats liés à mon mot clé. Et déjà je détecte quelques opportunités d’articles ici, comme :

  • Location de Frigo camping : vers qui se tourner ?
  • Où trouver un loueur de Frigo glace ?
  • Porte de Frigo industriel, à quoi ça sert ?

En à peine une heure, à l’aide de mes outils de rédaction par IA, je pense être capable d’écrire un article optimisé (meilleur que mes concurrents sémantiquement parlant) sur chacune de ses trois thématiques, le tout sans connaissances particulières sur les différents sujets.

À terme, l’objectif est bien sûr de ne plus m’occuper d’accompagner l’IA moi-même, mais de former des rédacteurs à l’utilisation des différents outils.

Le but est de générer du trafic organique sur mon site pour faire comprendre à Google que je me positionne comme une référence du domaine du frigo sur le web, si je suis bon en marketing j’aurai la possibilité de rediriger le visiteur vers mes pages monétisés ou de le faire rentrer dans ma liste de prospect mail.

De plus, en termes de maillage interne, ce type d’article me permettra de rediriger les visiteurs au travers de différents liens vers mes pages monétisés. Google aura tendance à favoriser le référencement de ses pages si de nombreux liens interne porte vers celles-ci.

La vente de contenu

Je termine par ce qui est finalement l’axe de monétisation de vos contenus générés par IA le plus simple : la revente de ce contenu à d’autres éditeurs de site, clients, webmasters…

Je pense que c’est déjà comme ça que fonctionne de nombreuses plateformes sûre mesure en permettant à ses clients d’accéder à une multitude de textes déjà écris afin de les mettre en ligne sur leur site en une fraction de seconde.

Si ce n’est pas déjà le cas, je pense que de plus en plus de rédacteurs Offshore (et pas que) vont bientôt pouvoir se permettre d’être 10 fois plus productif pour le même tarif (s’ils sont malhonnêtes).

Je n’ai rien contre le fait qu’un rédacteur me facture de l’assistance de rédaction par IA et de la relecture, mais à mes yeux le prix de la prestation devra baisser considérablement vis-à-vis de la quantité de mots rédigés.

Un conseil donc : soyez honnêtes avec vos clients et dites-leur quand le contenu est rédigé à l’aide d’une AI.

Si vous rédigez des contenus très pointus (comme c’est par exemple le cas de cet article), l’humain ne peut pas à mon sens se substituer à la rédaction. Le niveau de qualité final ne sera jamais identique, même en l’assistant fortement. D’autant plus sur un sujet relativement nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *